C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès du frère Etienne, l’un des fondateurs de Téné, emporté par la Covid19.

Le frère Etienne Pitiot, qui faisait partie de la communauté des frères maristes de païta, est décédé jeudi dernier à Saint Genis-Laval, dans le Rhône. Son souvenir reste très présent au sein de la communauté catholique du caillou puisqu’il avait été l’un des instigateurs du pélerinage de téné.Né le 10 janvier 1944 à Doizieu, dans la loire, il avait rejoint son frère ainé George en Nouvelle Calédonie fin 1970.Ces 10 premières années s’étaient déroulées à l’école technique de Champagnat, à Païta, où il avait été professeur, surveillant et chauffeur de camion et même Directeur de 1976 à 1978. Le secrétariat provincial des frères maristes, à Lyon, indique qu’il avait ensuite effectué un recyclage spirituel et professionnel à Rome et en France, avant d’être chargé de la pastorale des vocations.

Monseigneur Calvet lui avait ensuite confié la pastorale des jeunes : c’est à ce titre qu’il avait été un des membres fondateurs du Comité marche pour Notre Dame, chargé d’organiser le rassemblement annuel de Téné.

De 1993 à 2009, il avait été  responsable du foyer St Léon, à Païta, qui comptait une soixantaine d’élèves, dont plusieurs du Vanuatu. Pour les soutenir, il fonda en 2004 une association “Aide aux lycéens vanuatais”, dont il fut le premier président. Contraint à prendre sa retraite, il était rentré en France “à regrets”, et avait conservé de nombreux liens avec le caillou.

En juin 2019, il est revenu dans sa région lyonnaise où il avait été admis à l’EHPAD de Saint genis-Laval. C’est là qu’il est décédé le 26 mars. Ses obsèques doivent avoir lieu ce mardi dans la plus stricte intimité, confinement oblige.

(Extrait du journal LNC du 31/03/2020)

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter